Champ de coton à Tambacounda, au Sénégal  © GIZ / Hamet Diop

Revitalisation du secteur textile sénégalais

Sénégal – un marché de niche
pour les produits en coton de haute qualité

Projektdaten

SITUATION DE DÉPART ET DÉFIS

Capacité de production inexploitée

Le coton est l'un des produits d'exportation les plus importants de l'agriculture sénégalaise. Avec deux acteurs principaux travaillant en étroite collaboration, le secteur du coton dans le pays est très bien structuré : la Fédération Nationale des Producteurs de Coton (FNPC) organise la production et représente plus de 1.800 organisations d'agriculteurs, pendant que la Société de Développement et des Fibres Textiles (Sodefitex) développe l'industrie et organise le commerce du coton. Grâce à leurs efforts, une grande partie du coton produit au Sénégal répond déjà à des normes durables tels que la Better Cotton Initiative (BCI) ou le Global Organic Textile Standard (GOTS).

Cependant, la production a considérablement diminué au cours des dernières années. La raison pour cela sont l'instabilité des prix du coton sur le marché mondial ainsi que la concurrence des régions de production hautement mécanisées comme l'Asie et les États-Unis. En outre, la faiblesse des précipitations a réduit encore le rendement des cultures et entraîné une hausse des prix. Aujourd'hui, le Sénégal ne réalise que 20% des 60.000 tonnes par an que le pays pourrait produire.

Cependant, l'impact récent des crises climatique et Covid a provoqué une remise en question de l'industrie et du commerce : Le Sénégal veut devenir indépendant avec de nouvelles chaînes de valeur et utiliser le potentiel de l'ensemble du continent.

APPROCHE ET OBJECTIFS DU PROJET

Mise en place de l'ensemble de la chaîne de valeur dans le pays

Pour encourager le pays à concrétiser ses visions, l'Initiative spéciale Formation et emploi soutient en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux par le biais de mesures supplémentaires. Il s'agit notamment de la formation de cotonculteurs, de l'achat d'équipements pour mécaniser l'agriculture et améliorer les récoltes, et de la revitalisation de deux entreprises textiles, Domitexka et NSTS, à Thiès et Kaolack.

L'objectif du projet commun est de revitaliser durablement le secteur textile sénégalais et de redévelopper l'approche de production verticale dans le pays – de la production de coton à la production locale de vêtements prêts à porter.

Une étude menée par l'Initiative spéciale, l'agence pour la promotion des investissements et des grands travaux APIX et l’association générale de l'industrie allemande de la maille Gesamtmasche e.V. a montré un grand potentiel pour le Sénégal en tant que marché de niche pour la vente de coton biologique. Le gouvernement national est également intéressé par l'augmentation de la production de coton. Il subventionne par exemple la production afin d'obtenir un prix compétitif sur le marché mondial.

Sodefitex et FNPC, les partenaires sénégalais de l’industrie textile, ont déjà élaboré un plan de projet visant à impliquer au moins 2.000 agriculteurs dans la mise en œuvre d'une stratégie de coton durable et biologique. Ce coton produit localement ne sera pas traité en Asie – comme c'était le cas auparavant – mais dans les deux entreprises textiles Domitexka et NSTS à Kaolack et à Thiès. Des machines européennes de filature, de tissage et de tricotage datant des années 1980 ont été découvertes dans les usines lors d'une visite de terrain. Les sites font actuellement l'objet de réparations techniques et se préparent à la certification. La revitalisation des deux entreprises devrait permettre de créer environ 950 nouveaux emplois d'ici 2022.

l'entreprise textile revitalisée Domitexka au Sénégal
© GIZ // Un ouvrier de l'entreprise textile revitalisée Domitexka pendant la phase de test


Avec l'aide du réseau qui a été créé, les investisseurs étrangers examinent en outre les possibilités de mettre en place une industrie du vêtement au niveau local pour compléter la chaîne de valeur. Gesamtmache e.V. accompagne l'ensemble du processus à titre consultatif.

BILAN ET PERSPECTIVES

De la production de coton à la fabrication locale de vêtements prêts à porter

Entre Kaolack et Tambacounda, environ 2.000 agriculteurs sont en train de convertir leur production au coton biologique. L’objectif est de tripler d'ici 2022 la production de coton biologique et de coton BCI, pour atteindre respectivement 150 et 240 tonnes. Il est également prévu d'élaborer une stratégie de production avec le gouvernement pour les dix prochaines années.

© GIZ / Hamet Diopv // Agriculteurs dans un champ de coton à Tambacounda
© GIZ / Hamet Diopv // Agriculteurs dans un champ de coton à Tambacounda


Une application de traçabilité numérique pour le secteur du coton est également en cours de développement avec la société Manobi. L'application permettra de suivre, de documenter et de visualiser toutes les étapes de la production – du champ de coton à l'expédition en passant par le traitement des fibres.

En parallèle, l'entreprise tunisienne Zintex est en train de mettre en place le « Dakar Design Hub » près de Dakar avec l'aide de l'Invest for Jobs. Environ 300 jeunes seront formés dans ce pôle créatif et 200 nouveaux emplois seront créés. Grâce à l'ensemble de ces approches, tous les éléments essentiels de la création de valeur locale seront en place à moyen terme.


Fiche d'information sur le projet (EN)


Le projet de revitalisation du secteur textile sénégalais est mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH dans le cadre de l’Initiative spéciale Formation et emploi, qui opère sous la marque Invest for Jobs, mise en œuvre sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Phase actuelle du projet

Mise en oeuvre

Sites du projet


Sénégal Kaolack, Thiès, Tambacounda, Dakar

Objectifs du projet

Revitalisation du secteur textile Établir la chaîne de valeur Revitaliser des entreprises textiles Augmenter la qualité du produit Création d’emplois

Secteur

Textile

Projet mené avec

Entreprises

Des gens et des histoires

Saidou Diop: Vannerie « made in Sénégal »

Contact

Contactez-nous

Vérifiez s’il vous plait les champs suivants:
Nous attendons votre message avec impatience. Nous sommes à votre disposition à tout moment.

Contact presse

Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

Courriel : presse@bmz.bund.de

Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.