employé travaillant à la machine  © KfW-Bildarchiv

La facilité Investissements pour l’emploi

La facilité d'investissement
pour l’emploi sous l’égide de
l’Initiative spéciale Formation et emploi

Contactez-Nous

Appels à propositions de projets

Prochains appels à propositions de projets :

  • IFE lancera un appel à propositions de projets régional le 1er juin 2022, invitant les candidats à soumettre leurs projets dans les cinq pays partenaires suivants : Côte d'Ivoire, Ghana, Rwanda, Sénégal et Tunisie. Veuillez trouver de plus amples informations ici.

Appels à propositions de projets actuellement en cours :

  • REPORTÉ : Au Maroc, IFE a lancé un appel à propositions de projets le 1er mars 2021. Les candidatures peuvent être soumises jusqu'au 31 mars 2021 à 17h00 CET. Veuillez trouver de plus amples informations ici.

Pour toutes questions, veuillez consulter notre rubrique Q&R et/ou nous  contacter.


Appels à propositions de projets clôturés : Les appels à propositions de projets au Rwanda, GhanaSénégal, Côte d'Ivoire, Tunisie et en Égypte et Éthiopie sont clôturés. Les candidats seront informés du résultat de leur candidature après le processus d'évaluation.


Appels à manifestation d’intérêt clôturés : Les appels à manifestation d’intérêt au Ghana et portant sur  « Les femmes dans le monde des affaires » sont clôturés.

À propos de nous

employé travaillant avec des matériaux
KfW-Bildarchiv

La facilité Investissements pour l’emploi est une société d’investissement créée par la KfW Banque de Développement pour le compte du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Elle fait partie intégrante de l’Initiative spéciale Formation et emploi. Pour de plus amples informations concernant l’Initiative spéciale et l’éventail de son offre, veuillez visiter le site Internet Invest for Jobs.

IFE octroie des subventions de cofinancement à de nouveaux projets d’investissement ayant un impact important en termes de création d’emplois. La sélection de projets s’appuie sur un processus de candidature compétitif. L’IFE recherche une allocation optimale des fonds disponible aux projets dont la plausibilité de succès et le retour escompté, en termes de nombre et de qualité des nouveaux emplois créés, sont les plus élevés.

Introduction et aperçu du processus de candidature

Programme de réponse à la Covid-19

Face à l'impact sévère de la pandémie de la Covid-19 sur l'économie et l'emploi dans les pays partenaires, la facilité Investissements pour l’emploi (IFE) a lancé en 2020 le « programme de réponse à la Covid-19 » (PRC). Ce programme PRC est dédié à la lutte contre les suppressions d'emplois provoquées par la pandémie en Afrique. Afin de garantir une mise en œuvre rapide et efficace, les fonds du PRC sont versés aux petites et moyennes entreprises (PME) éligibles par l'intermédiaire d’institutions financières partenaires (IFP) dans les pays concernés. Ces IFP ont été présélectionnées par la KfW Banque de Développement et viennent d'Éthiopie, du Ghana, du Rwanda, du Sénégal, de Côte d'Ivoire, de Tunisie et du Maroc. En raison de leur proximité avec le marché, les IFP comprennent le mieux les conditions locales, les défis ainsi que les effets de la pandémie et sont donc en mesure d’identifier de manière ciblée les PME qui remplissent les conditions requises pour bénéficier d'un soutien.

Les subventions accordées dans le cadre du programme permettent aux PME bénéficiaires de couvrir leurs charges d'intérêts ainsi que leurs frais d’exploitation et de personnel, éléments essentiels au maintien des emplois menacés. Le PRC vise des PME qui se trouvent actuellement dans une situation précaire mais qui faisaient preuve d'une bonne santé financière et d'un potentiel de croissance avant le début de la pandémie. En plus de répondre aux critères d'éligibilité financière, les PME éligibles doivent prouver qu'elles sont détenues par des particuliers, ont un effectif compris entre 25 et 250 personnes, et n’ont pas d'actionnaires considérés comme des personnes politiquement exposées.

Les premières propositions des IFP concernant les PME éligibles ont été reçues seulement quelques semaines après l'annonce de la mise en œuvre du programme et ont été rapidement traitées par IFE. Les premiers décaissements ont été effectués en octobre 2020 et se poursuivent depuis lors de façon continue. Le PRC dispose au total d'un budget de 65 millions d'euros. De ce montant, environ 53 millions d'euros ont été versés aux IFP jusqu'en février 2022, dont environ 26 millions d'euros ont été alloués aux PME éligibles; 14 millions d'euros supplémentaires font l'objet d'un engagement ferme. Le PRC a contribué à limiter l'impact de la pandémie de Covid-19 dans les pays partenaires en soutenant à ce jour 1 410 PME éligibles représentant un total de 83 134 emplois. Selon les prévisions provisoires, IFE aura soutenu au total plus de 2 000 entreprises d'ici la fin du projet en septembre 2022, contribuant ainsi au maintien de plus de 111 000 emplois.

Historique et contexte

Dans de nombreuses régions d’Afrique, des réformes économiques et une meilleure compétitivité ont fait émerger de nouveaux marchés qui présentent une croissance dynamique. Désormais, plusieurs pays africains offrent aux entreprises et investisseurs des perspectives de plus en plus attrayantes : une population jeune, la disponibilité croissante de travailleurs et de main-d'œuvre qualifiée, l’augmentation du pouvoir d'achat, de nouveaux marchés et l'intégration dans les chaînes de valeur mondiales.

Avec des taux de croissance annuels de 7 % ou plus, des pays comme l’Éthiopie, le Ghana, le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont figuré parmi les économies nationales connaissant les croissances les plus rapides à l’échelle mondiale avant que les graves perturbations économiques causées par la pandémie du coronavirus ne surviennent. Un grand nombre de pays africains ont de bonnes chances de poursuivre leurs trajectoires précédentes une fois que l’on aura surmonté les effets de la pandémie. Cependant, on ne sait pas quand la croissance et l’emploi retrouveront les niveaux d’avant le corona. En même temps, l’Afrique a besoin d’environ 20 millions d’emplois par an pour donner des perspectives d’avenir à sa jeune population. Avec son Initiative spéciale Formation et emploi, le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) s’est lui-même fixé l’objectif de soutenir des entreprises et des investisseurs allemands, européens et africains qui s’engagent en Afrique. L’initiative vise à créer des emplois de qualité et des places de formation, et à améliorer les conditions de travail, à titre de contribution à la mise en œuvre du Plan Marshall et des Compacts G20 conclus avec l’Afrique.

personnes debout devant un camion
KfW-Bildarchiv

Dans le cadre de cette Initiative spéciale, la facilité Investissements pour l'emploi  de la KfW Banque de Développement fournit un financement à des entreprises, des organisations à but non lucratif et des partenaires publics en vue de supprimer des obstacles à l’investissement. IFE y contribue à travers des subventions de cofinancement visant à favoriser l’emploi, des prestations de conseils d’accompagnement et la mise en place d’investissements, tels que des évaluations de l’impact environnemental et social. Cette démarche va éliminer des barrières pour créer des emplois supplémentaires et de meilleure qualité dans le secteur privé. Le financement est mis à disposition au moyen d’un appel à propositions de projets compétitif, celui-ci étant réalisé sur la base de critères de financement transparents.

La facilité fera appel à une méthode de candidature compétitive simple et transparente pour identifier et sélectionner les projets qui recèlent le plus grand potentiel en termes de suppression des barrières à l’investissement et de création d’emplois. Ceci englobe par exemple la modernisation de la distribution d’électricité, la création de voies d’accès, la construction et l’équipement de centres de formation ou l’optimisation du secteur industriel local. Désormais, ces activités seront complétées par le programme de riposte à la Covid-19 de l’IFE.

Appels à propositions de projets dans les pays partenaires

Le financement proposé par IFE est disponible et destiné à des partenaires de projet aussi bien issus du secteur public que du secteur privé, y compris les partenariats publics-privés, qui ont conceptualisé un projet d’investissement pour créer des emplois mais sont confrontés à des défis pouvant être partiellement ou totalement relevés grâce à un soutien financier.

des employés
KfW-Bildarchiv

Un soutien financier sera accordé aux projets sélectionnés selon les principes suivants :

    • Tous les candidats doivent être des entités juridiques enregistrées dans un pays en Afrique ou en Europe (pays membre de l’Union européenne ou de l’Association européenne de libre-échange). Des candidats basés en dehors du pays partenaire peuvent uniquement soumettre des notes de concept dans le cadre d’un partenariat/consortium avec des partenaires de projet enregistrés et opérationnels dans le pays partenaire ; 
    • En général, IFE ne financera pas la totalité du coût d’un projet, mais fournira plutôt un cofinancement pour compléter les ressources mobilisées par le candidat et ses partenaires de projet. En fonction du type de projet, le degré du cofinancement disponible varie entre 25 % et 90 % (cf. les détails et modalités complémentaires dans le Guide d’instructions pour les candidats relatif à l’appel à propositions respectif) ;
    • Les subventions de cofinancement vont de 1 million à 10 millions d'euros (ou montants équivalents dans la monnaie locale du pays partenaire). Les projets requérant une contribution de cofinancement supérieure ou inférieure à cette fourchette ne seront pas qualifiés pour le financement ;
    • IFE octroie le financement sous forme de subventions. Cela signifie que les montants ne doivent pas être remboursés tant que le candidat les utilise aux fins établies par contrat et conformément aux principes d’achats indiqués dans la convention de financement ;
    • IFE débourse son financement en devises étrangères (euros). Les candidats dont les projets requièrent un financement libellé dans la monnaie locale du pays partenaire peuvent percevoir le montant de la subvention dans la même monnaie, le mode de conversion de la monnaie étant spécifié dans les conventions de financement. En tout état de cause, les montants des subventions seront libellés dans les contrats en euros et ne pourront pas être complétés en fonction de l’évolution du taux de change ;
    • IFE décaissera sa contribution financière par tranches. Les échéanciers de décaissement exacts seront définis individuellement pour chaque projet. Les candidats devront également fournir leur co-contribution fixée par contrat aux mêmes dates prévues pour le versement des tranches, ceci conditionnant les décaissements d’IFE ;
    • Si le projet implique l’achat d’équipements, de machines ou de services auprès d’un fournisseur tiers, IFE peut verser la subvention directement à ce fournisseur. Les règles et les processus régissant l’achat de biens/marchandises et de services seront définis dans le contrat financier et conformes aux meilleures pratiques internationales ;

    En plus de la contribution financière, IFE peut également aider des bénéficiaires sélectionnés à un niveau technique, par exemple, via des prestations de conseil ou d’autres services pouvant être également nécessaires pour une élaboration réussie et/ou une mise en œuvre opérationnelle du projet. Les frais d’une telle assistance technique sélective peuvent être financés en plus de la contribution financière convenue.

    Processus de sélection de projets

    La facilité a élaboré un processus de candidature de projets simple et compétitif, afin de mettre en œuvre son appel à propositions de projets d’une manière souple et axée sur la demande. Le mécanisme de sélection compétitif appliqué vise à assurer une allocation optimale des fonds limités disponibles des projets présentant la plus grande probabilité de succès et de retour escompté en termes de nombre et de qualité de nouveaux emplois créés.

    employé travaillant avec du matériel
    KfW-Bildarchiv

    Dans une large mesure, ce processus est similaire à celui d’un mécanisme de financement compétitif « Challenge Fund ». Nous sommes à la recherche de projets qui se trouvent déjà à un stade avancé de la conceptualisation et de la planification, ce qui signifie qu’ils doivent pouvoir être lancés en l’espace des douze prochains mois, de préférence avant, et il faut déjà avoir identifié les ressources et les partenaires requis pour réaliser les projets.

    Un appel à propositions de projets prévoit les deux étapes de candidature suivantes :

    Étape 1 : Notes conceptuelles

    Cette étape est ouverte à tous les candidats (et consortiums de candidats) menant dans le pays partenaire un projet d’investissement qui va contribuer à l’un des Indicateurs clés de performance (ICP) d’IFE et ce, indépendamment du secteur économique dans lequel ils opèrent. Au cours de cette étape, les candidats soumettent une note de concept contenant les principales informations les concernant et celles relatives au projet, en utilisant le système de candidature en ligne. Le système aide le candidat à comprendre chaque champ du formulaire de la note de concept, lui permettant de voir si le projet proposé répond aux exigences d’éligibilité définies par la facilité, et de décrire l’idée qui sous-tend le projet. L’évaluation de cette étape se termine par une présélection des candidatures les plus prometteuses parmi celles qui ont été déposées.

    Étape 2 : Propositions de projets

    Au cours de la seconde étape, les candidats présélectionnés seront invités à soumettre des propositions de projet complètes, y compris des plans financiers et de mise en œuvre détaillés afin de compléter les informations d’ordre conceptuel fournies dans le cadre de la première étape. Les candidats doivent démontrer que les projets proposés ne sont pas seulement convaincants sur le plan théorique, mais qu’ils sont réalisables avec les ressources managériales et opérationnelles des candidats. Après une vérification préalable poussée et un examen technique supplémentaire, la sélection finale des projets sera faite sur la base de critères de sélection d’ordre quantitatif et qualitatif, ceux-ci étant décrits dans le Guide d’instructions pour les candidats relatif à l’appel à propositions respectif.

    Les candidats lauréats se verront proposer une convention de financement, celle-ci pouvant être soumise à certaines conditions, par exemple, l’obtention d’un permis ou d’une licence pour un investissement proposé. Dans certains cas, la facilité peut apporter un soutien technique à des candidats sélectionnés en vue d’aider à élaborer un projet complet, par exemple, en mettant à disposition un expert technique en vue de mener une évaluation de l’impact environnemental requise par la facilité.

    travaillant dans l'établissement © KfW-Bildarchiv

    Indicateurs clés de performance

    Par la notion d’Indicateurs clés de performance (ICP), nous entendons les contributions d’ordre quantitatif que le projet sélectionné va apporter en termes de réalisation des buts poursuivis par l’Initiative spéciale Formation et emplois du gouvernement de la République fédérale d’Allemagne. Via son soutien financier, IFE met l’accent notamment sur la promotion des trois ICP suivants :

    • Le nombre de personnes qui auront un nouvel emploi ;
    • Le nombre de personnes dont les conditions de travail se sont améliorées et dont les revenus ont augmenté ;
    • Le nombre de diplômés de formations professionnelles et d’instituts de formation universitaire ou d’autres programmes de qualification qui sont pertinents pour le marché du travail.

    À travers son programme de riposte à la Covid-19, IFE va également promouvoir les nouveaux indicateurs clés de performance suivants :

    • Nombre d’entreprises soutenues par l’Initiative spéciale par rapport à la préservation d’emplois dans le contexte de la pandémie de la coronavirus ; et
    • Le nombre de personnes employées au sein de ces entreprises.

    Des informations plus détaillées et les définitions de ces ICP sont fournies dans le Guide d’instructions pour les candidats relatif à l’appel à propositions de projets respectif.

     

    Q&R : Questions et réponses

    Pour les questions relatives à un appel à propositions de projets, veuillez consulter notre rubrique de Q&R.

    Si vous ne trouvez pas les informations dont vous avez besoin, veuillez contacter l'une de nos adresses e-mail CfP spécifiques :

    Côte d’Ivoire : cfp-ife.civ@invest-for-jobs.com
    Égypte :
     cfp-ife.egypt@invest-for-jobs.com
    Ghana :cfp-ife.ghana@invest-for-jobs.com
    Maroc : cfp-ife.maroc@invest-for-jobs.com
    Rwanda :
    cfp-ife.rwanda@invest-for-jobs.com
    S
    énégal : cfp-ife.senegal@invest-for-jobs.com
    Tunisie :
    cfp-ife.tunisie@invest-for-jobs.com

    Centre de téléchargement

    Découvrez les plus importants documents d'IFE dans notre centre de téléchargement.

    Accéder au centre de téléchargement 

    Contact

    Pour toutes les questions d'ordre général concernant l'Initiative spéciale et la facilité IFE, veuillez envoyer un e-mail à :

    info@invest-for-jobs.com

    Adresse

    Investitionen für Beschäftigung (Investing for Employment) GmbH
    Eulenkrugstraße 55-57
    22359 Hambourg
    République fédérale d’Allemagne


    Mécanisme de règlement des plaintes de la Facilité IFE :

    Pour toute contestation ou requête liée au programme de l’IFE, nous vous invitons à vous référer à notre
    mécanisme de règlement des plaintes.

    Contact

    Contactez-nous

    Contact presse

    Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

    Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

    Courriel : presse@bmz.bund.de

    Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.