production de sel

Développement du secteur du sel au Sénégal

De nouveaux emplois grâce à la production de sel de qualité

Projektdaten

SITUATION DE DÉPART ET DÉFIS

Difficultés de production et de commercialisation

Avec une production de plus de 450.000 tonnes par an, le Sénégal est le plus grand producteur de sel d'Afrique de l'Ouest. Une grande partie de cette production provient de plus de 15.000 petits producteurs artisanaux qui fabriquent du sel non raffiné. A côté de cela, il existe de rares initiatives privées comme l'entreprise Salins du Sine Saloum, qui possède la seule saline du pays produisant du sel purifié et raffiné. Salins du Sine Saloum en exporte environ 80 pour cent, principalement vers d'autres pays africains.

Parallèlement, ces dernières années, de nouveaux acteurs industriels se sont installés dans le secteur du sel, des coopératives ont vu le jour et plusieurs niches de marché se sont ouvertes. Par exemple, la société locale des eaux Seneau s'intéresse à l'utilisation du sel à la place de produits chimiques importés pour purifier l'eau – ce qui nécessiterait environ 100.000 tonnes de sel par an. Selon l'UNICEF, les besoins en sel de toute l'Afrique s'élèvent à 7.000.000 de tonnes par an.

Mais le secteur sénégalais du sel est confronté à certaines difficultés, principalement liées à la qualité insuffisante du produit, qui empêchent une bonne commercialisation malgré la demande croissante de l'industrie agroalimentaire locale. Les entreprises locales qui produisent par exemple des cubes de bouillon continuent donc d'importer du sel de l'étranger.

Afin que le pays puisse à l'avenir mieux exploiter le potentiel de son secteur du sel, Invest for Jobs soutient le développement du secteur avec un projet qui met l'accent sur le renforcement des capacités techniques des producteurs et des raffineries, l'optimisation des processus logistiques et l'accès aux financements. L’objectif est d'améliorer la qualité du sel et de créer ainsi des emplois dans le secteur.

APPROCHE ET OBJECTIFS DU PROJET

Durabilité économique du secteur du sel

Le projet de développement du secteur du sel au Sénégal s'adresse aux entreprises locales actives dans la production de sel brut, aux négociants et aux coopératives, ainsi qu'aux raffineurs de sel et aux fabricants de produits alimentaires.

Dans un premier temps, le système de gestion des coopératives sera amélioré. Il s'agit par exemple de mettre en place des systèmes de comptabilité et de développer des outils pour une meilleure gestion des flux de marchandises et des stocks dans les centres de stockage.

Ensuite, il s'agira de renforcer l'offre de services des producteurs et d'aider les coopératives, par exemple, à démarcher des acheteurs nationaux afin de développer de nouvelles relations commerciales.

De plus, un système de gestion de la qualité doit être mis en place, car pour que le secteur soit économiquement durable, il faut notamment améliorer la qualité du produit. Pour ce faire, il est notamment prévu d'acquérir des infrastructures et des équipements plus performants et mieux adaptés aux conditions locales. Il s'agit notamment d'installations de lavage et d'iodation ainsi que d'entrepôts répondant aux normes requises.

La dernière étape consistera à renforcer les capacités des producteurs et des raffineries, notamment en matière d'hygiène, de sécurité et de techniques de production de sel de qualité adaptées aux conditions de la zone de production.

BILAN ET PERSPECTIVES

Une filière sel compétitive

© GIZ / Tanja Schreiner


Invest for Jobs est soutenu dans la mise en œuvre du projet par la GFA Consulting Group. Celle-ci a tout d'abord réalisé une étude de marché sur place afin d'établir une analyse de l'ensemble des producteurs et de leur capacité de production, d'identifier les besoins des acteurs et de mieux cerner le climat des affaires autour de la filière.

Les premières activités avec des coopératives, des industriels et des banques dans le cadre du renforcement de l'offre de services des producteurs, de l'amélioration du système de gestion des coopératives et de l'introduction d'un système de qualité ont démarré.

D'ici 2023, le soutien d'Invest for Jobs devrait permettre de créer 500 emplois, d'améliorer les conditions de travail de 1 500 salariées et salariés et le climat des affaires de 30 entreprises.

À long terme, le projet vise à développer une filière sel compétitive au Sénégal, produisant du sel de qualité, notamment pour le marché local, et répondant aux besoins des petites et moyennes entreprises et industries locales.

Le secteur du sel au Sénégal est soutenu par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH dans le cadre de l’Initiative spéciale « Emploi décent pour une transition juste » du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Phase actuelle du projet

Mise en oeuvre

Sites du projet


Sénégal Region Kaolack

Objectifs du projet

création d'emplois amélioration de la qualité des produits durabilité économique

Secteur

Agrobusiness

Projet mené avec

Entreprises

Contact

Contactez-nous

Contact presse

Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

Courriel : presse@bmz.bund.de

Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.