Les diplômés lancent des chapeaux en l'air  © GIZ / Tanja Schreiner
26.04.2022

Dakar : 150 diplômés à l’école du code du Orange Digital Center

Réduire le chômage des jeunes grâce au numérique

La deuxième et la troisième promotion de l’école du code du Orange Digital Center ont obtenu leurs diplômes lors d’une cérémonie organisée le 28 mars à Dakar. Invest for Jobs soutient ce projet qui contribue à la transformation numérique du Sénégal tout en améliorant les opportunités d'emploi des jeunes et des femmes.

154 jeunes formés au développement web/mobile, au métier de référent digital et au développement data dans les locaux du Orange Digital Center (ODC) ont reçu leurs diplômes ce 28 mars au siège du Groupe Sonatel (Orange) à Dakar. Au sein des deux promotions, les jeunes femmes se sont particulièrement distinguées avec un taux de réussite de 100 %. Un résultat prometteur, vu qu’un des objectifs du projet « Orange Digital Center » est d’inclure davantage de femmes dans les emplois liés aux TIC, un secteur encore aujourd’hui souvent dominé par les hommes dans la région.

Former des jeunes aux compétences numériques

Réalisé dans 14 pays en Afrique et au Moyen Orient, le projet « Orange Digital Center » est né d’une collaboration entre Orange et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH dans le cadre du programme develoPPP du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). L’objectif de l’ODC est de former des jeunes aux compétences numériques, d’améliorer leur employabilité et leur capacité d'innovation afin de contribuer à la réduction du chômage des jeunes. Au Sénégal, le projet est soutenu par l'Initiative spéciale Formation et emploi.

L’ODC à Dakar réunit dans un même espace quatre programmes : une école du code (la Sonatel Academy), un atelier de fabrication numérique pour créer et prototyper avec des équipements numériques (« FabLab Solidaire ») et un accélérateur de start-up (« Orange Fab »). Au-delà de la capitale, des « ODC Clubs » sont installés au sein des universités partenaires dans d’autres villes du pays.

Les jeunes bénéficient de formations numériques gratuites et d'un support pour trouver un emploi et/ou créer une start-up. Les femmes et les jeunes filles sont particulièrement encouragées à participer grâce à des cours et des événements dédiés.

GIZ / Tanja Schreiner

Faire du numérique un puissant levier de développement

Hormis ces formations et l’accompagnement vers l’insertion professionnelle, les apprenants ont aussi été accompagnés vers l’entrepreneuriat numérique et à ce titre, des start-ups comme Digital Nisa, Sendawal, Yoon bi et EDMG y ont été créées. Plusieurs d’entre elles ont depuis gagné des prix. Digital Nisa a été finaliste du Prix Orange de l’Entrepreneuriat Social en Afrique et au Moyen-Orient et Yoon bi a été classée 3ème prix au challenge de l’innovation CETUD/CODATU.

Depuis son inauguration en novembre 2019, 700 apprenantes et apprenants ont été formés à la Sonatel Academy, qui est la première école de codage gratuite d’Afrique de l’Ouest. Le taux de féminisation s’élève à 34% et celui de l’insertion à 82% avec 600 diplômées et diplômés en stage, CDD ou CDI. Plus de 5 000 élèves, collégiennes et collégiens y ont été initiés au codage informatique et plus de 500 jeunes formés en électronique, à la modélisation et impression 3D, drones ou encore à la découpe laser dans le cadre du « Fablab solidaire ».

A travers ce projet, Orange – avec l’appui de de la GIZ – soutient l'objectif du gouvernement du Sénégal de faire du numérique un puissant levier de développement comme le stipule la stratégie « Sénégal numérique 2025 » dans le cadre du Plan Sénégal Émergent du gouvernement sénégalais.

Contact

Contactez-nous

Contact presse

Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

Courriel : presse@bmz.bund.de

Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.