tri de dattes
 © Vacpa Boudjebel

Vacpa Boudjebel

Des dattes de qualité supérieure-
cultivées dans une région structurellement faible

Projektdaten

SITUATION DE DÉPART ET DÉFIS

La culture des dattes se développe, mais les exportations stagnent

La culture des dattes est l'une des principales activités économiques dans la partie sud-ouest de la Tunisie. Ces dernières années, des méthodes de culture innovantes ont été introduites, ce qui a permis d'exploiter de nouvelles sources d'eau et d'étendre ainsi les surfaces de production. Actuellement, la Tunisie produit environ 330. 000 tonnes de dattes par an, avec une forte tendance à la hausse. Le principal débouché est l'UE, et plus particulièrement l'Allemagne et la France. Jusqu'à présent, seules 100. 000 tonnes de dattes peuvent être vendues sur le marché intérieur. L'exportation est donc essentielle pour la survie des producteurs.

Les dattes sont récoltées une fois par an, entre novembre et décembre. Les producteurs dépendent donc de l'industrie de transformation et d'emballage, qui doit disposer de capacités suffisantes pendant et après la saison de récolte. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible d'augmenter la quantité exportée. Les ventes nationales doivent également augmenter grâce à des activités de marketing intensives.

La culture et la transformation des fruits nécessitent beaucoup de travail et présentent un fort potentiel d'emplois. Le développement du commerce est donc d’une importance particulière pour la partie sud-ouest de la Tunisie, encore peu développée. De plus, une grande partie de la main-d'œuvre utilisée pour la transformation des dattes est constituée de femmes.

APPROCHE ET OBJECTIFS DU PROJET

Vacpa Boudjebel investit dans ses capacités de transformation

Onze pour cent des exportations de dattes tunisiennes (en quantité) proviennent de l'entreprise Vacpa Boudjebel, spécialisée dans la transformation et la distribution de dattes de haute qualité. Une partie d'entre elles sont issues de l'agriculture biologique. Sous la direction de Vacpa Boudjebel, un consortium de quatre entreprises investit désormais dans des installations supplémentaires pour la conservation, le tri, la transformation et le conditionnement des dattes. De nouvelles machines seront également achetées. Le potentiel commercial pourra ainsi être exploité de manière optimale.

Afin de réduire les coûts d'électricité, souvent élevés dans les régions isolées, l'entreprise va mettre en service ses propres installations solaires. Les conditions climatiques sont idéales pour le photovoltaïque. En outre, une infrastructure informatique moderne sera mise en place afin de mieux mettre en réseau les partenaires du consortium impliqués dans le traitement des dattes.

BILAN ET PERSPECTIVES

Le consortium prévoit 620 nouveaux emplois

Dans le cadre du projet, les partenaires du consortium créeront au total 620 nouveaux emplois dans leurs propres entreprises – dont environ 550 pour des femmes. Ils contribuent ainsi de manière significative à la promotion de l'emploi des femmes. L'introduction de la climatisation, de méthodes de production plus modernes et l'achat d'un bus pour le transport des personnes amélioreront en outre de manière significative les conditions de travail de 1. 600 employés. L'augmentation de la capacité de traitement entraînera une forte croissance des achats de dattes, ce qui devrait contribuer à la création de nombreux emplois chez les agriculteurs et les agricultrices ainsi que chez les producteurs. Jusqu'à 1. 200 personnes employées par les partenaires du consortium devraient suivre une formation supplémentaire dans les trois ans suivant le début de l'exploitation des nouvelles installations. L'amélioration des débouchés commerciaux améliorera considérablement la situation des producteurs de dattes et servira également à stabiliser la situation économique dans les régions d‘’origine.

Le consortium dirigé par Vacpa Boudjebel prévoit à cet effet un investissement total de 7,5 millions d’euros. La facilité Investissements pour l’emploi accorde une subvention de 1,86 millions d’euros (25 %). Les fonds de la facilité serviront principalement à financer des biens d’investissement tels que des installations de réfrigération et de tri. L'achat de l'installation solaire est également financé.

La facilité Investissements pour l'emploi (IFE) est une société créée par la KfW Banque de Développement dans le cadre de l'Initiative spéciale Formation et emploi du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). La facilité accorde des subventions afin d’éliminer des obstacles empêchant la création d’emplois supplémentaires et d’emplois meilleurs dans le secteur privé.

Phase actuelle du projet

Mise en oeuvre

Sites du projet


Tunisie Beni Khaled/Nabeul, Grombalia/Nabeul, Hazoua/Tozeur, Golaa/Kebili

Objectifs du projet

Création d’emplois développement rural promotion de l’emploi des femmes

Secteur

Agrobusiness

Projet mené avec

Entreprises

Partenaires

Société Vacpa Boudjebel SA

Contact

Contactez-nous

Contact presse

Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

Courriel : presse@bmz.bund.de

Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.