PAMA: Les mécaniciens regardent sous un capot  © GIZ/David Degner

Alliance panafricaine pour la mobilité (PAMA)

Exploiter conjointement le potentiel de croissance

Projektdaten

Situation de départ et défis

La progression de l’urbanisation et la forte croissance démographique laissent entrevoir un grand potentiel dans le secteur de la mobilité

Le secteur de la mobilité est l’un des secteurs les plus prometteurs en Afrique : la forte croissance démographique et la progression de l’urbanisation sur le continent africain entraînent une demande toujours plus importante en solutions de mobilité innovantes. Dans un contexte de développement de la numérisation et de coûts de production compétitifs, les pays africains proposent aux entreprises et investisseurs européens du secteur de la mobilité de plus en plus de mesures les incitant à accroître leur création de valeur en Afrique. Le potentiel créateur d’innovation, de croissance et d’emploi, par exemple dans les usines de sous-traitance, est immense.  

Toutefois, les initiatives et les investissements dans le secteur de la mobilité en Afrique n’ont guère fait l’objet d’une mise en réseau à ce jour. Pour y remédier, avec l’appui d’Invest for Jobs, une déclaration d’intention conjointe portant sur la création de l’Alliance panafricaine pour la mobilité (PAMA – Pan-African Mobility Alliance) a été signée en novembre 2019 par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), des entreprises leaders de l’industrie automobile et logistique allemande, la Fédération allemande de l’automobile (VDA) et l’Université technique de Berlin. La PAMA a vocation à renforcer la coopération entre les entreprises, les associations, le monde politique et les milieux scientifiques en vue de mieux exploiter le potentiel existant, d’accroître la création de valeur sur le continent africain et, in fine, de créer des emplois locaux.

Approche et objectifs du projet

La PAMA soutient et met en réseau les entreprises du secteur de la mobilité

L’objectif de la plateforme stratégique PAMA est de promouvoir les investissements du secteur privé menant à une mobilité durable, une croissance soutenue et des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en Afrique. 

Pour y parvenir, des solutions innovantes sont élaborées dans le cadre de divers ateliers PAMA afin de lever les obstacles à l’investissement identifiés en amont. Il peut s’agir, par exemple, de la mise en place d’un centre de formation initiale et continue, d’un projet d’amélioration des réseaux logistiques locaux ou d’activités visant à préserver l’emploi en cas de crise. Composés de manière flexible en fonction du sujet abordé, les groupes de travail de la PAMA élaborent des approches de projet appropriées pour les thématiques pertinentes. Tous les six mois, le forum PAMA fournit l’occasion d’échanger et de mettre au point de nouvelles approches. 

La PAMA est un réseau multi-acteurs qui est ouvert aux autres acteurs privés, scientifiques et publics du secteur de la mobilité en Europe et en Afrique.  

Les membres de PAMA bénéficient des avantages suivants : 

  • Élimination des obstacles à l’investissement et appui en cas de crise par l’élaboration conjointe de projets et la mise en œuvre d’interventions sur le terrain  
  • Accès au dialogue avec les acteurs politiques locaux et mise en relation entre les entreprises européennes et africaines  
  • Expertise sur place et analyses de rentabilité par le biais d’études de faisabilité sectorielles et d’analyses pays  
  • Création de synergies avec d’autres instruments de coopération au développement et soutien dans la recherche de financements

Bilan et perspectives

Nouveaux projets et concepts en dépit de la pandémie

La pandémie de coronavirus ayant entraîné une baisse des ventes dans l’industrie automobile, la PAMA se concentrera davantage sur de nouvelles thématiques dans les domaines de la mobilité et de la logistique. 

Malgré l’accumulation des difficultés causées par la pandémie, de nombreux projets ont pu être poursuivis. Par exemple, un concept a été élaboré pour la création de pôles d’innovation axés sur la logistique et la mobilité. Ces pôles d’innovation ont vocation à accroître l’efficacité du secteur de la mobilité en Éthiopie, au Ghana et au Rwanda. À cette fin, des analyses des lacunes et des études ont été menées dans ces trois pays en 2020 et 2021. Par exemple, l’analyse au Rwanda a notamment révélé une pénurie de main d’œuvre qualifiée. Le pôle d’innovation prévu pourrait promouvoir l’échange entre le secteur privé et éducatif en vue d’élaborer des programmes d’enseignement davantage axés sur la pratique et, à terme, de former des spécialistes en conséquence.

Outre l’objectif de création d’emplois, la PAMA permet également de préserver les emplois existants et de contribuer au renforcement des systèmes de santé à l’heure de la pandémie de coronavirus. Par exemple, elle a aidé des entreprises d’Afrique du Sud à convertir leur production de pièces détachées électroniques et automobiles en respirateurs pour les hôpitaux. Ce projet contribue à accroître la résilience du système de santé sud-africain et à améliorer considérablement l’assistance médicale aux patientes et aux patients grâce à des technologies médicales disponibles localement.

La PAMA est mise en œuvre dans le cadre d’Invest for Jobs par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Phase actuelle du projet

Mise en oeuvre

Sites du projet


Approche Multi-Pays

Objectifs du projet

créer des emplois mise en réseau des acteurs de la mobilité exploitation du potentiel de croissance

Secteur

Mobilité

Projet mené avec

Entreprises Établissements d’enseignement supérieur Chambres de commerce et associations

Contact

Contactez-nous

Vérifiez s’il vous plait les champs suivants:
Nous attendons votre message avec impatience. Nous sommes à votre disposition à tout moment.

Contact presse

Téléphone : +49 30 / 18 535-28 70 ou -24 51

Fax : +49 30 / 18 535-25-25 95

Courriel : presse@bmz.bund.de

Veuillez noter que le Service de presse ne répond qu’aux questions des journalistes.